Le mot de l'artiste

"Mon idée était de créer une sculpture dont le volume serait déterminé par un sujet qui, lui, serait absent. J’ai alors imaginé représenter une personne assise en tailleur, sous une couverture, et effacer cette personne pour ne garder que sa silhouette. Certains y verront l’allégorie d’un être décédé dont le corps disparaît mais dont le souvenir persiste."

(Une) Personne